Norfolk, Virginia Cut et Intercostal Waterway (ICW)

1er novembre au 15 novembre 2016

NORFOLK

Quitter la baie de Chesapeake et entrer à Norfolk, c’est entrer dans un univers bien différent…

À l’approche de Norfolk, le radio VHF est principalement occupé par des communications de la Coast guard et de l’armée US. Les enfants sont très impressionnés par tous ces navires de guerre. Il ne faut pas s’en approcher de trop près, car l’armée est omniprésente et surveille constamment. Le risque est clair (véhiculé sur les ondes VHF): c’est l’attaque !

Nous nous sommes ancrés au point zéro (début de l’ICW) soit à Norfolk devant l’Hôpital militaire. C’est un ancrage populaire.

Comme nous sommes arrivés en fin de journée à Norfolk, nous avons profité de la soirée pour dénicher du WIFI en traversant en dinghy vers une marina. Nous avons appelé famille et amis. Nous pensons souvent à eux et nous avons la chance d’ouvrir, une fois de temps en temps, de jolies cartes avec des mots tout doux qui ensoleillent nos journées.

Le lendemain matin, Yan étant occupé à faire quelques travaux sur le bateau avec sa petite mousse Marine, je suis partie en mission avec les garçons pour faire l’épicerie. C’est une belle journée ensoleillée et chaude. Nous étions vraiment dus pour un approvisionnement de denrées fraîches…. Nous n’avions pas fait une vraie épicerie depuis notre départ de Sandy Hook et l’imagination commençait à me manquer pour réussir des petits plats équilibrés… Ça nous a prit une bonne heure de marche pour nous rendre à l’épicerie dans la petite ville de Portsmouth. Je vous dirais que cette fois-ci, les garçons regardaient et géraient le stock d’épicerie pour ne pas que le petit chariot et les sacs soient trop pesants !

Sur notre route du retour, nous avons croisé nos amis de JoySea qui se dirigeaient aussi vers l’épicerie. Nous les aimons bien ces mecs-là !!!!! Une dame nous a gentiment offert de nous donner un lift, elle trouvait que les garçons avaient l’air fatigués de marcher. Gaby m’a demandé par la suite si c’était cela « uber », je lui ai dit « non, non, ça mon grand, c’est ce que l’on appelle la gentillesse ! ». Nous avons remercié cette femme, elle a fait notre journée et a raccourci notre trajet du retour, chargés d’un chariot et de plusieurs sacs d’épicerie, d’un bon 45 minutes de marche.

À la sortie de Norfolk, deux chemins s’offrent à nous: le Dismal swamp canal ou le Virginia Cut.

Habituellement, les gens semblent préférer le Dismal swamp canal, c’est ce que nous avons lu. Dans le Dismal swamp, le niveau d’eau y est, semble-t-il, maintenu à 6 pieds et il paraît que c’est beau. Il se termine par la ville d’Elizabeth City. Toutefois, suite à l’ouragan Matthew, ce chemin est fermé. Nous devons donc emprunter le Virginia Cut qui est maintenu à environ 12 pieds d’eau, mais il y a beaucoup de ponts à faire ouvrir au passage.

C’est quand même spécial d’arriver à un pont, appeler au VHF et demander à la personne d’ouvrir le pont pour nous ! On pense à ceux qui sont dans leur voiture et se disent: « bon, faut encore attendre, un autre bateau qui veut passer »… certains ponts ouvrent à des heures bien précises, d’autres ouvrent à la demande du capitaine…

ISAAC & JOYSEA

JoySea, nous l’avons rencontré la première fois dans le parcours des écluses dans le canal Champlain (avant NY). Depuis, nos routes se croisent régulièrement et nous sommes devenus amis.

Suite à une invitation, Isaac avait vraiment le goût d’aller passer une journée sur JoySea et de vivre une expérience différente .

img_0165

Bien que nous étions d’accord, reste que ce matin là, en voyant mon grand aller sur un autre voilier, je n’ai pas pu m’empêcher de verser une larme. Ça fait deux mois et demi que je suis 24 heures sur 24 avec mes enfants et de le laisser aller avec un autre équipage m’a fait un petit pincement dans mon coeur de maman. Secrètement, je suis vraiment très fière de lui car il ose, il est curieux et je sais tellement qu’il faut le laisser vivre ses propres aventures !!!

La journée a été calme sur Thalasso, Gaby a fait quasiment l’équivalent d’une semaine d’école cette journée là !!!!!

LE QUOTIDIEN D’UNE FAMILLE DANS L’ICW

Les jours se suivent et passent dans l’ICW en cette première moitié du mois de novembre.

Comment ça se passe à bord ?

Tout d’abord, nous prévoyons notre route la veille. Nous traçons notre chemin sur le IPAD (Garmin avec ActivCaptain). De cette façon, pendant la journée, nous comparons la route du IPAD et du sytème Garmin installé sur le bateau. Sur le IPAD, nous pouvons voir les endroits où il y a des obstacles, des risques d’échouage plus grand, des passes plus difficiles. Nous vérifions les marées, les ponts à faire lever (le pont se lève aux heures ? aux demi-heures ? sur demande ?), nous relevons les endroits qui semblent plus délicats et qui seront à surveiller le lendemain et avons en tête un plan pour le dodo.

Pour le choix du lieu d’ancrage, j’aime bien comparer avec les différents documents que j’ai sous la main soit le livre de Luc Bernuy (L’intracostal), les sites d’ancrages repérés par Skipper Bob (Anchorages along the intracostal waterway), les Waterguide de la région sont quelques fois utiles et les commentaires de Activ Captain sur le Ipad.  Nous nous ancrons généralement vers 15-16 heures.

Pendant la journée, nous sommes occupés à surveiller les bouées, à voir venir les ponts à faire lever et à faire l’école une bonne partie de l’avant-midi. Les garçons lisent beaucoup, ils ont lu une bonne dizaine de romans depuis le début du voyage. Ils ont beaucoup aimé le roman de Dylan le dauphin, l’ange des mers de Florence Reynaud. Si vous avez des enfants qui aiment les dauphins c’est un «must ». Sur notre route vers le sud, nous en voyons vraiment beaucoup.

img_6224

Nos amis les pélicans…, il y en a partout ! 

En fin d’après-midi, quand nous nous mettons à l’ancre, nous prenons le temps de relaxer un peu, de préparer notre souper, de jouer à un jeu de société en soirée, de respirer la tranquillité de notre lieu d’ancrage qui est souvent dans une petite baie où nous sommes seuls… On s’y sent bien, dans notre petite bulle d’amour. On se couche tôt, de toute façon il fait noir assez tôt dans le bateau ces jours-ci et rendu à 20hres nous avons l’impression qu’il est minuit. Nous utilisons beaucoup les petites lampes Lucy qui se rechargent pendant la journée à l’énergie solaire et nous éclairent pour le souper et la soirée.

Lever du soleil à Oriental

Chaque journée est différente et apporte ses nouveaux défis, notre quotidien se trouve constamment renouvelé malgré la petite routine qui s’est installée.

L’ICW EN CAROLINE DU NORD ET CAROLINE DU SUD

La Caroline du Nord, avec son front froid et ses hauts fonds, a cependant chamboulé notre petite routine…. Pendant cette partie du trajet, nous nous sommes retrouvés à naviguer dans une partie de l’ICW qui nous posait un défi particulier et constant : la profondeur de l’eau !!!!!!

Il devenait, au fil des jours, de plus en plus difficile de faire l’école aux enfants et d’être vraiment présents, nous devions être les deux parents à l’extérieur pour vérifier la route, les bouées et ainsi éviter l’échouage de notre voilier. Or, nous avons trois enfants à bord qui demandent de l’attention et qui ont des questions, des petites chicanes et toutes sortes de petites et plus grandes demandes à gérer…

À deux reprises, nous nous sommes échoués…Ouain. Ce n’est pas glorieux et ce n’est pas un « feeling » super agréable que de sentir que tout arrête et de faire le constat qu’on est bien pris là… Notre plus grande crainte dans ces moments là fut d’endommager notre safran (gouvernail). Ce n’est pas arrivé. Les deux fois, nous avons toutefois dû faire appel à BoatUS (genre de CAA du bateau)… Pour tous ceux qui prévoient faire ce voyage, l’abonnement annuel à BoatUS (forfait GOLD) est un « must », car la fois que ça t’arrive….

Après notre premier épisode d’échouage, nous avons trouvé un endroit plutôt sympathique que ceux qui font cette route devraient connaître. En effet, nous nous sommes arrêtés à un quai à Shallotte (Caroline du Nord) qui appartient au restaurant Inlet View. Fatigués et un peu découragés par la journée, cet endroit nous est apparu comme une source de réconfort. Les gens ont été super sympathiques et nous ont permis de rester au quai pour la nuit puisque nous avions soupé au restaurant. Le lendemain, nous avons fait l’école à cet endroit et la propriétaire m’a fait conduire par un de ses employés au Walmart pour que je puisse faire une épicerie. Nous étions vraiment contents, ces gens ont été extrêmement accueillants. Nous recommandons cet endroit, au surplus la nourriture du restaurant y était EXCELLENTE ! Merci encore de tout coeur XXX

Au resto InletView -Shallotte Caroline du Nord

Après cet arrêt, nous avons continué notre route et ce sont un deuxième épisode d’échouage; un front froid (9 degrés dans un bateau où l’humidité est omniprésente) et une écoeurantite aiguë de l’ICW qui nous ont fait sérieusement évaluer la possibilité de prendre la mer pour remonter le moral des troupes et sentir enfin de la chaleur…

Après avoir évalué les pour et les contres, la météo et la route à faire, nous avons décidé de prendre la mer pour nous rendre en Floride. Ce faisant, nous évitions une semaine d’ICW en Caroline du Sud et en Georgie.

À suivre….. Notre traversée en mer du 13 au 14 novembre 21016…..

Publicités

5 réflexions sur “Norfolk, Virginia Cut et Intercostal Waterway (ICW)

  1. je raffolle de vos commentaires et vous suit pas a pas sur la carte. etant moi meme marin ( o’day 27 pieds) je me regale des petits details de route que vous faites et c’est comme si j’y etait.Bonne route les amis le meilleur reste a venir

    J'aime

  2. Merci pour la lecture de votre voyage, nous partons l’an prochain pour un an au Bahamas et nous apprécions tellement vous suivre car nous ferons le même trajet. Nous prenons note de vos arrêts et resto. Bonne navigation

    J'aime

  3. Josée, quel plaisir d’arriver tôt au bureau le mercredi matin et de lire
    ta chronique. Merci.

    Médecin régional Michel ALLARD

    Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du
    travail
    85, rue De Martigny Ouest, 6e étage
    St-Jérôme (Québec) J7Y 3R8
    450- 431-4000 poste 4013

    Depuis le 1er janvier 2016 : votre porte d’entrée unique
    pour les services en matière de travail
    cnesst.gouv.qc.ca

    J'aime

  4. Cher équipage! Comme ce texte est beau et intéressant; dommage que ce soit déjà terminé. On attend la suite avec impatience (même si je sais que vous y vibrez des heures assez difficiles…)
    BONNE continuité, bons vents(pas trop violents) et surtout, bonne poursuite d’écriture.
    Bisous à tous, on pense SOUVENT à b vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s