Staniel Cay, ses cochons, la grotte Thunderball et la nouvelle année…

Big Major et ses cochons

Après y avoir passé notre Noël et un lendemain de Noël assez tranquille, nous avons quitté Warderick en direction de Staniel Cay le 27 décembre…

Effectivement, notre lendemain de Noël, nous l’avons passé à bord du bateau, à jouer aux cartes, écouter des films et manger des chips !!!! … Il pleuvait et il ventait fort, nous n’avions pas le goût d’affronter les vagues avec notre dinghy et d’arriver tous trempés à terre … et comme à chaque fois qu’il y a un « front », nous avons hâte de nous rendre à notre prochaine destination lorsque les vents, enfin, se calmeront un peu !!!

Tout cela pour dire que le matin du 27 décembre, c’était avec bonheur et le goût de la découverte que nous avons quitté notre mooring. Nous avons eu une super belle journée de voile avec un vent qui nous a menés jusqu’à Big Major.

Big Major, c’est « l’île des cochons », laquelle est située tout près de Staniel Cay. Il y a ici des cochons qui se promènent sur la plage et qui attendent la visite des touristes ! Ils aiment bien que les visiteurs leurs apportent pommes, carottes ou autres légumes.

Pour notre part, les denrées fraîches, après plus de deux semaines sans épicerie, commençaient à se faire rares dans le bateau. Nous leur avons offert les quelques 4-5 patates grelots qui nous restaient, mais nous avons constaté qu’ils n’aimaient pas vraiment les patates finalement ! Marine a trouvé mignons les bébés cochons, Gaby a eu peur d’un gros cochon un peu plus insistant donc il s’est réfugié dans le dinghy et Isaac a bien aimé cette visite.

Nous avons passé une nuit à l’ancrage de Big Major. C’est un endroit assez populaire où il y a beaucoup de gros bateaux incluant des bateaux de croisière avec des glissades d’eau et des millions de lumières allumées pendant toute la nuit contrairement à nous qui vivons de nuit avec comme éclairage nos 5 lampes solaires Lucy pour économiser nos batteries ! Yan est un peu jaloux de toute cette énergie (tout de même gaspillée on s’entend – on se promet que pour le prochain voyage dans quelques années, nous aurons une éolienne à bord….) !!!

Staniel Cay (le village)

Nous avons quitté tôt le lendemain matin pour un mouillage qui est situé tout juste de l’autre côté de la baie, devant la grotte Thunderball et tout près de la marina de Staniel Cay. Nous savions qu’un autre « front » était prévu pour le vendredi suivant (c’est que ça arrive aux semaines ces vents du nord) et nous avons considéré que cet endroit allait bien nous protéger des vents annoncés pour le passage vers la nouvelle année (ce qui fut le cas avec un vent principalement nord-est).

Nous avons beaucoup aimé le petit restaurant de la marina (Staniel Cay Yacht Club) où nous avons partagé l’apéro avec d’autres équipages. Les enfants ont joué au billard, regardé les requins nourrices près du quai et se sont amusés avec leurs amis. Nous avons trouvé que le repas valait le coût ($) un piment ici vaut 3-4$ US alors quand nous avons une assiette avec un beau morceau de mahi-mahi frais et grillé (c’est qu’il faut comprendre que nous n’avons pas encore eu beaucoup de succès – volet pêche !) et une grosse salade pour 14$US c’est presqu’une aubaine, enfin c’est certainement un bon « deal » !…

Après une visite de reconnaissance dans le village, les épiceries du coin n’avaient pas encore reçu la livraison du bateau d’aliments frais (la livraison se fait 1 fois par semaine), nous avons décidé de revenir dans quelques jours pour garnir notre garde-manger de légumes, d’oeufs et de quelques fruits.

Ici, l’épicerie, c’est comme un gros dépanneur… et tout est cher. Il n’y pas d’agriculture sur ces îles des Exumas. Au mieux, nous pouvons trouver des noix de coco. Aussi, pour vous donner une idée des prix des aliments ici : un melon d’eau coûte environ 12$ US, un avocat environ 3,75$ US, une douzaine d’oeufs environ 5$US, une canne d’artichauts environ 5,50$ US…mais il faut manger et à cinq les denrées fraiches disparaissent à vue d’oeil. J’écris « environ », car les prix ne sont pas indiqués pour les produits frais… quand nous leur demandons, ils vérifient sur une feuille ou appellent quelqu’un par téléphone … Au grand bonheur des enfants, le sandwich à la crème glacée ne coûtait que 2$… ils se sont régalés de cette gâterie assez rare à bord d’un voilier !

L’épicerie rose et la bleue…

Nous savions que l’approvisionnement serait un défi avec une famille. On s’en sort assez bien, mais les aliments frais nous manquent et nous devons en quelque sorte faire une saine gestion des oranges, bananes et piments pour que ça dure assez longtemps…

Mais comme nous avons acheté beaucoup de farine, je fais mes pains à bord et ils sont particulièrement bien réussis, tellement que les enfants m’ont suggéré d’en vendre !!! Sans blagues, je dois vraiment remercier Céline de la Panière d’Alexie qui m’a donné de bons trucs… Maintenant, je peux faire: du pain blanc, du pain au fromage, des fougasses à l’ail, du pain au chocolat et canneberges, de la pâte à pizza, des brioches à la cannelle ….. au plus grand bonheur de mes matelots et du capitaine !

La grotte Thunderball 

A la marée basse, nous sommes allés faire de l’apnée à la grotte Thunderball qui est située juste devant notre bateau. C’est la grotte où des scènes d’un film de James Bond avec Sean Connery ont été tournées dans les années 1960. C’est vraiment une belle plongée avec beaucoup de poissons multicolores (il faut arriver les premiers sinon les poissons quittent quand le nombre de visiteurs augmentent – il y a beaucoup de touristes). Nous avons beaucoup aimé.

Les garçons y sont retournés le lendemain avec l’équipage de Perla à marée haute. Vous pourrez voir un vidéo que nous allons ajouter sur le blog. A marée haute, il faut plonger et retenir son souffle plus longtemps pour se rendre dans la grotte donc je n’y suis pas allée et je suis restée au bateau avec ma pitchounette. Yan en a profité pour sauter du haut de la grotte dans l’eau.

La nouvelle année 2017

Nous avons fêté le passage à la nouvelle année au Staniel Cay Yacht Club avec les amis de Perla et d’autres équipages dont la Toison d’or, UNI…etc.. Ce fut une belle soirée agrémentée de champagne et de feux d’artifices.

En ce premier janvier, je peux dire que nous sommes fiers de ce que nous avons accompli jusqu’à ce jour dans ce projet, dans ce voyage. Tout se passe bien, tout n’est pas parfait et c’est parfait ainsi…

Pour cette nouvelle année, alors qu’une personne chère dans nos vies a entrepris tôt ce matin, beaucoup trop jeune, son envolée vers ce grand voyage dans l’univers qui nous attend tous, je suis reconnaissante que la « VIE » nous permette de vivre ce voyage, ces instants uniques en famille. Nous vivons des moments privilégies. Ce matin, une étoile s’est hissée dans le firmament; une étoile unique, scintillante et brillante. Et quand je vais maintenant regarder le ciel, quand je vais naviguer de nuit (dans le sens propre et figuré), je vais te regarder et t’entendre me rappeler en riant qu’il est important de prendre du temps pour soi et d’ « être » soi, d’oser, d’arrêter d’avoir peur, de prendre conscience que ce qui nous fait peur cache peut-être justement le chemin à suivre, que chacun doit prendre « SA » place et briller de « SA » propre lumière….Mes pensées sont pour toi et ta famille, chère Sophia, merci pour tout ce que tu nous as apportés, veille sur les tiens et sur nous tous. Mes prochaines plongées seront faites en pensant à toi qui adorait justement découvrir les beautés de la mer.

Et puis, je me suis aussi surprise à penser à la vie du retour… une telle expérience nous change profondément. Nous vivons avec une telle intensité depuis plusieurs mois, nous vivons de découvertes et d’eaux turquoises, d’aventures et de défis, nous vivons près de nos enfants … Le retour sera probablement heureux, mais également difficile dans les semaines qui vont suivre la joie des retrouvailles avec nos proches … il me sera impossible de reprendre, tout simplement, le petit train-train quotidien… je vais m’ennuyer de cette vie de nomades, beaucoup m’en ennuyer… Je l’aime cette vie là…

« Personne ne peut retourner en arrière mais tout le monde peut aller de l’avant. Et demain, quand le soleil se lèvera il suffira de répéter: je vais regarder cette journée comme si c’était la première de ma vie » Le manuscrit retrouvé, Paolo Coelho

D’autres projets viendront, d’autre idées émergeront, d’autres voyages, d’autres rêves, d’autres aventures suivront .…

D’ici là, vivre le moment présent, le seul moment qui compte réellement en fait … il ne faut jamais l’oublier…

Sur ce, toute la tribu de Thalasso se joint à moi pour vous souhaiter une belle et heureuse année 2017… et un petit ou grand pas vers la réalisation de tous vos projets les plus chers, les plus fous, les plus grands !

Josée

Publicités

9 réflexions sur “Staniel Cay, ses cochons, la grotte Thunderball et la nouvelle année…

  1. Quelle belle philosophie que tu as de la vie Josée !
    Tes écrits sont profonds et font réfléchir.
    Pour Sophia, 45 ans c’est trop tôt pour partir. Un ange est au ciel.
    Ses capsules me faisaient du bien : sagesse, générosité dans ses explications.
    Changement de sujet: en tout les cas vous êtes pas mal bronzés !
    Bonne Année 2017 et bon voyage !

    J'aime

  2. Chère Josée, comme c’est agréable de te lire. Et comme je vous envie quand même d’avoir osé faire ce qu’il fallait pour vivre votre rêve et non pas continuer à y penser sans rien faire. C’est en allant vers l’inconnu qu’on avance et qu’on se découvre comme humain. Vous avez l’air tellement bien et détendus, plus de cernes et le teint bien hâlé. Mais ne t’en fait pas, tu auras du temps au retour pour te réacclimater et ça viendra assez vite. Et qui sait, boulangère peut-être? En tout cas j’espère bien goûter tes pains au retour. En attendant, « carpe diem » est votre devise. Je vous aime et vous embrasse tous très fort. 😘 xxx 😘

    J'aime

  3. Ha, ha, ha, Pis il faut améliorer vos habiletés de pêcheurs …. de poissons ou autres délices de la mer. Et j’ai dégusté mes crudités en pensant à vous. 🥕🌶

    J'aime

  4. Quel plaisir de te lire, de vous suivre, j’adore tellement tes récits, vos aventures et vos découvertes et du fait même vous me faites découvrir…. que c’est beau…..
    Bonne année à toute ta petite famille et à toi

    J'aime

  5. Moi qui attend toujours avec impatience votre dernier édit, je suis gâté par celui-ci: plein de récits, état d’âme, photos, etc. Parlant de photo, celle qui montre Marine dans les bras de son père et leurs chapeaux nous fait voir un « nouveau » Yan: barbe en moins, plusieurs livres aussi en moins, on dirait qu’il a rajeuni… L’air du large vous va bien: Isaac semble plein d’enthousiasme, Gaby qui se découvre des talents de cultivateur et la belle Marine toujours pleine de sourires. Et vous les parents, vos teints montrent à quel point vous semblez en profiter pleinement. On a toujours le goût d’aller vous y rejoindre… C’est à suivre!
    Plein de bisous

    J'aime

  6. Merci de nous faire voir autre chose que ,, métro boulot dodo, nous te suivons avec beaucoup d’intérêt nous partons l’an prochain ,sensiblement le même voyage et on prend plein de note de tes récits .Bonne continuité ( belle plume )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s