Blackpoint, plages, étoiles de mer et dollars de sable… (2 au 11 janvier 2017

dscn1101Blackpoint (2 au 4 janvier) 

Notre escale après Staniel Cay.

L’ancrage de Blackpoint est situé dans une petite baie, là où il y a un village typiquement bahamien…

Le tour du village se fait assez rapidement: une école primaire, deux restaurants, un bar « sportif », une buanderie et deux petites épiceries.

Une brassée de lavage, 3 oignons, une laitue, quatre oranges, une bière avec un plat de crevettes bien frites au Lorraine’s Café et le fameux pain au coconut.…

*L’histoire du pain au coconut et le Lorraine’s Café*

Corene, c’est la grand-maman. À tous les jours, cette vaillante dame âgée, prépare du pain qu’elle vend de sa maison. Les navigateurs de passage comme nous sont certainement une bonne clientèle. Le mot se passe, on ne peut pas aller à Blackpoint sans acheter le pain au coconut. Du pain blanc, au blé, raisins et cannelle et le populaire pain au coconut. La  boulangère nous accueille chez elle, dans sa cuisine et nous présente ce qu’elle a fait le matin même, tous les pains sont là, frais et chaud sur son comptoir.

La première fois que nous nous sommes présentés chez cette dame, elle n’avait pas répondu à la porte; « probablement qu’elle est dans son bain » nous a dit sa petite-fille qui travaille dans le Lorraine’s Café de la porte d’à côté. Nous sommes donc repassés le jour suivant (on ne peut pas venir ici sans acheter ce pain…). Toutefois, elle n’avait plus de pain au coconut. Nous avons acheté un pain aux raisins et cannelle. Elle m’a dit que si je repassais le lendemain matin, elle allait me garder du pain au coconut, ce que nous n’avons pas manqué de faire avant de quitter Blackpoint.

Nous avons dégusté chaque tranche de son pain…qui est réellement totalement délicieux.

Nous nous sommes aussi arrêtés au Lorraine’s Café. Une bière, la rencontre de l’équipage de Kamarad et une petite entrée partagée ensemble. Les garçons ont trouvé des noix de coco et ont bien aimé jouer avec les filles de Kamarad. Nous avons aussi profité du WIFI gratuit, tellement rare par ici. Une belle rencontre. Il y a parfois de ces gens que l’on rencontre et l’on sait que l’amitié sera au rendez-vous.

img_7027 

Lorraine’s Café

Un peu d’apnée, pas de langoustes et une petite visite en dinghy sur une autre île non loin où vivent des iguanes. Voilà à quoi a ressemblé notre deuxième journée à Blackpoint.

Plage déserte, étoiles de mer et dollars de sable….( 4 et 5 janvier)

Après être allés chercher notre fameux pain au coconut (on en fait vraiment une fixation!!), nous sommes descendus un peu au sud en compagnie de l’équipage de Perla dans une petite baie qui s’appelle White Point.

Une plage déserte, des étoiles de mer, des dollars de sable, des palmiers ça donne quoi ?

Des enfants et des parents heureux.

Marine a fait sa première navigation seule dans son petit Kayak jaune. Son itinéraire: de Thalasso à la plage. Bien sûr, je la suivais de près à la nage ! Le lendemain matin, nous y sommes allées toutes les deux ensemble sur le kayak, car il y avait de plus grosses vagues et c’est elle qui a débarqué en premier du kayak et qui a voulu, absolument sans négociation possible, tirer le kayak (et moi!) jusque sur le sable. Elle était juste trop déterminée et mignonne.

Nous sommes particulièrement charmés par tous les dollars de sable et les étoiles de mer que nous trouvons dans les différentes plages que nous visitons.

Les dollars de sable (sand dollar) sont des animaux marins de la famille des oursins et qui un un corps à cinq branches comme les étoiles de mer. On les retrouve souvent sur le bord des plages. Aux Bahamas, il y en a beaucoup et ils sont magnifiques. Lorsque les dollars de sable sont blancs, ce n’est que la coquille qui reste…Les gens les admirent pour leur forme géométrique et symétrique. Un trésor de la mer.

Plusieurs légendes existent sur les dollars de sable. Par exemple, nous avons lu que lorsqu’un dollar de sable est cassé, cinq petits morceaux considérés tels cinq petites colombes en tombent ? Celles-ci sont minuscules et ressemblent à de petits papillons blancs, purs.

Isaac a choisi de briser un dollar de sable que nous avions à bord pour vérifier. Effectivement, de tous petits papillons blancs en sont sortis, cinq en tout.

Pendant la navigation entre White Point et Oven Rock, nous avons tous fait un voeux en offrant nos colombes et nos souhaits secrets à la mer…

Une grotte à Oven Rock (6 janvier)

Le vendredi matin, nous avons profité de la belle température pour descendre un peu plus au sud dans une baie qui s’appelle Oven Rock.

Pour nous y rendre, nous avons passé devant la « Isaac Bay » !

De là, nous avons mis l’ancre et sommes allés marcher sur l’île afin de trouver une grotte. Avec l’aide de nos amis, nous avons parcouru l’île et l’avons trouvée ! Les enfants ont beaucoup aimé. Une grotte avec des stalactites, stalagmites et de petites chauves-souris.

Ensuite, nous sommes allés prendre une collation et nous baigner sur une petite plage déserte non loin. Nous avons été très tristes de découvrir autant de débris sur la plage, des déchets de toute sorte, apportés par la mer tels que des bidons, des sandales, des morceaux de plastique etc… Une triste réalité demeure : les océans sont malheureusement bien pollués.

Nous avons fait un peu d’apnée en après-midi près du bateau. Yan et Éric ont attrapé un beau crabe et quelques poissons.

Journée de vent et visite au village (7 au 11 janvier)

Samedi le 7 janvier, nous avons pris la décision de remonter dans la petite baie au sud de Blackpoint pour laisser passer les forts vents annoncés pour la prochaine semaine….On annonce un « front froid » avec des rafales de vent allant jusqu’à 40 noeuds pour les plus grosses journées soit dimanche et lundi….

Et oui, c’est ainsi, parfois nous irions plus au sud, nous continuerions notre route, mais nous devons revenir un peu en arrière pour privilégier la sécurité de l’équipage…

Nous avons passé notre journée du dimanche au bateau à faire du ménage, les rafales de vents à 35-40 noeuds ne nous donnaient vraiment pas le goût d’aller ailleurs ! De l’école et de belles discussions en famille. Vivre à bord, c’est cela aussi. C’est relaxer un peu, jouer au crible, au Jack Rummy, faire du ménage dans ses conserves pour voir ce qui reste, ranger, jouer aux cartes… faire les repas, la vaisselle, encore la vaisselle…et écouter un film…

Le lendemain, lundi matin 9 janvier, nous avons décidé d’aller à terre avec nos amis de Perla pour nous dégourdir les jambes. Nous savons que nous sommes à environ 40 minutes de marche du village de Blackpoint. Une longue marche sur l’île (une heure environ avec les petites jambes de toute la ribambelle d’enfants de Thalasso et de Perla – 7 en tout). Au village, nous avons fait les emplettes (oeufs, laitue), acheté (encore!) du bon pain au coconut, mangé au Lorraine’s Café et avons vu nos amis de la Toison d’or et UNI que nous recroiserons sûrement à Long Bahamas un peu plus tard dans le voyage.

Les enfants ont eu l’opportunité de visiter l’école du village après la fin des classes et la journée s’est terminée par un atelier communautaire des deux équipages ayant pour thème « Comment arranger une noix de coco ! ». 

Mardi matin, j’ai refait la route à pied avec mon Gaby pour aller revoir Marie et Claude de la Toison d’or qui ont eu la gentillesse de nous offrir quelques portions de mahi-mahi et autres petites gâteries. Nous avons aussi eu la chance que UNInous offre quelques queues de langoustes. Ce fut un beau moment mère-fils; nous avons aimé passer du temps ensemble, Gabriel et moi. Bien sûr nous sommes avec nos enfants 24 heures sur 24, mais à bord, il demeure que nous sommes toujours tous les cinq, rares sont les moments où nous sommes en tête-à-tête « exclusif » avec un de nos enfants pendant la journée. L’après-midi a été l’occasion pour Yan de faire le G.O. d’une gang d’enfants (Thalasso, Perla et Kamarad) qui ont fait du kneeboard et de la « trippe gonflable ». Partie de soccer sur la plage. Ce n’était pas chaud, mais ils ont eu beaucoup de plaisir !

Mercredi fut une journée de pluie, de forts vents et vagues. Nous avons donc décidé de rester tranquilles au bateau. Session d’examens de mathématiques pour les garçons toute la journée.

La semaine est longue pour nous, il fait frais, il pleut et il vente. Au moins, nous pouvons apprécier le décor qui nous entoure qui est quand même celui d’un petit paradis !

Nous prendrons la route jeudi matin vers Musha Cay et Rudder Cut, là où semble-t-il une sirène et son piano nous attendent pour une petite visite en apnée.

La vie est douce sur Thalasso.

Josée

Publicités

6 réflexions sur “Blackpoint, plages, étoiles de mer et dollars de sable… (2 au 11 janvier 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s