thalassoblog

Un rêve , une famille, un projet…

Abacos …de Marsh Harbor à « Manjack Magic »…

2 Commentaires

 

Du 14 au 27 mars 2017

Après notre traversée dans les Abacos, nous avons mis l’ancre à Lyneard, près de Little Harbor.

Pour ceux que cela intéresse, il y a plein de choses à voir à Little Harbor dont deux « blue hole », un village, Pete’s restaurant, Sandy Point pour sa plongée (semble-t-il un des plus beaux sites de plongée des Bahamas). Nous voulions voir tout cela, mais le vent s’est levé et la température a chuté .. il fait froid (pour les Bahamas c’est froid un 15 degrés sur un bateau) et il vente un bon 20-25 noeuds depuis la nuit suivant notre arrivée. Nous n’avons vraiment pas le goût de faire de la plongée ni de prendre le dinghy pour voir des « blue hole » et même nous rendre à Little Harbor.

Nous levons donc l’ancre et allons directement à Marsh Harbor puisque les mouillages de Hope Town sont complets et qu’il y a trop de vent pour s’ancrer à l’extérieur de la baie.

Marsh Harbor 

Que dire ? Un ancrage protégé, beaucoup de bateaux et il s’agit surtout d’un endroit pour s’approvisionner. Il y a des petites boutiques près des marinas, un liquor store et toutes sortes de boutiques utiles (boulangerie, quincaillerie…)… Il y a une grosse épicerie, le Maxwell… la plus grosse épicerie que nous avons vu depuis Nassau donc depuis près de 3 mois. Nous ne savons plus où donner de la tête tellement c’est gros. Finalement c’est fatiguant d’avoir autant de choix ! Nous avons beaucoup marché dans la ville et nous n’y avons pas trouvé de réel autre intérêt que celui de s’approvisionner et de passer du bon temps avec nos amis Pierre et Pierre du bateau Le Caboteur.

« Manjack Magic »

Après deux jours, les vents se sont calmés. Même si la température est décidément et étrangement fraiche pour ce temps de l’année, nous sentons, avec ce vent plus doux, que nous retrouvons enfin « nos Bahamas ».

Nous décidons de faire une surprise aux enfants.

Joysea, un voilier ami rencontré dans l’intracostal est à Manjack, une île située un peu plus au nord.

Pour se rendre à cet endroit, il faut naviguer et traverser ce qu’ils nomment dans nos cartes marines le « whale cut »: un passage entre deux parties des Abacos qui doit se faire dans des conditions favorables pour éviter ce qu’ils appellent des « rage » et un trop gros swell dans le cut. Tellement que les gens appellent régulièrement sur le VHF pour commenter leur passage.

En levant l’ancre ce matin là, nous informons donc les enfants que nous irons PEUT-ÊTRE à Manjack…mais si le « whale cut » est trop difficile, nous rebrousserons chemin. En milieu d’après-midi, les garçons, qui lisaient dans leur cabine, sont sortis de leur cachette et nous ont demandé où nous étions rendus. Nous leur avons alors dit que nous avions dû faire un retour en arrière et que nous arriverions bientôt à « Man o war ».

Une heure plus tard, ils criaient et étaient fous de joie lorsque Marie et Frank, nos amis de JoySea, sont venus nous accueillir dans la baie de Manjack..!!

Nous ne les avions pas vu depuis plusieurs mois et un lien vraiment spécial s’est tissé entre les deux équipages. L’intracostal est ainsi, lorsque l’on partage une réalité, un certain quotidien qui peut parfois être difficile, une amitié naît de la compréhension de ce que l’autre vit.

Une soirée mémorable a suivi ces retrouvailles: une mer d’huile, un souper entre amis, du kneeboard, un coucher de soleil splendide…

Nous avons passé plusieurs jours à Manjack, je ne me souviens même plus combien exactement…

Le temps s’est écoulé au fil des journées bien remplies, des 5 à 7 étirés jusqu’en soirée, d’un feu de camp au clair de lune avec le son de la guitare, du violon et du ukulélé, de la chasse à la langouste, des promenades dans les sentiers menant à plage déserte de l’océan Atlantique, de l’apprentissage de la voile sur des petits dériveurs, des randonnées dans les mangroves à chercher des tortues de mer, des rencontres avec les propriétaires de l’île, Leslie et Bill et du bateau Charlotte C, Nancy et Gilles.

Les enfants ont eu droit, avec leurs amies de Perla, à un après-midi d’explications de la part de Bill et Leslie sur le concept de l’autosuffisance. Ces derniers ont eu la gentillesse de prendre le temps de faire le tour de leur terrain et d’expliquer leur mode de vie. Du compost créé à partir de l’écorce de la noix de coco au jardin de fruits (mûres, melons d’eau,fraises, papyes, bananes…) et légumes (tomates, kale, carottes, fèves…) plutôt impressionnant, à l’utilisation de l’eau de pluie en tant qu’eau potable et pour une culture hydroponique, à l’élevage des poules et des chèvres pour les oeufs, le et le fromage, des abeilles et leur miel…Nous avons discuté des aspects positifs et des inconvénients liés à ce mode de vie. L’école de la vie sur l’école de Thalasso …

Pendant ces journées à Manjack, nous avons aussi trouvé le temps d’aller visiter l’île de Green Turtle non loin, des cochons à « No name » et la plage de Treasure Cay, cette fameuse plage côtée dans les 10 plus belles plages au monde selon le National Geographic. Honnêtement, bien que cette plage soit magnifique avec son fin sable blanc et son eau turquoise, nous avons certainement vu les plages # 1 à 9 les plus belles au monde dans les derniers mois…

Notre dernière nuit à Manjack, nous l’avons passé à l’épaule avec Perla au plus grand plaisir des enfants et des parents. Nos amis nous manqueront, ils ont partagé tant de moments avec notre famille. Nous les reverrons cet été, au Lac Champlain. Cynthia a si bien décrit cette dernière journée et soirée à Manjack dans un de ses textes…

Manjack est un endroit calme et tranquille…

Ils disent que cet endroit est surnommé « Magic Manjack »…des artistes y trouvent l’inspiration, nous y avons trouvé du bonheur, de la douceur et des amis.

Josée

Publicités

Auteur : josee16

Mère de 3 enfants, avocate et rêveuse ... Ce blog est la pour vous raconter l'histoire de notre voyage sur Thalasso...une histoire sans prétention qui découle du désir plus fort que tout de réaliser ses rêves !!! Il nous aura fallu 20 ans, de l'amour & 3 petits mousses pour enfin décider qu'il était venu le temps pour nous de réaliser ce projet avec tous les petits et plus grands défis que cela comporte pour notre famille !! Lisez nos capsules de bonheur, inspirez-vous pour créer votre propre magie dans votre vie ! Au plaisir xxx

2 réflexions sur “Abacos …de Marsh Harbor à « Manjack Magic »…

  1. Ah Josée! Je relis ce post et tu me fais vivre plein d’émotions! Nous sommes en grand questionnement à savoir si on continue en bateau ou non. Si c’est pour nous ou non. Si c’est vraiment ce que nous voulons… ou non! Tes mots me donnent envie de continuer tant tu aimes ce mode de voyage!

    En tout cas, tu me donnes bien envie d’aller à Manjack. C’est un de nos rêves vivre en auto-suffisance (bon, au moins un peu plus en « suffisance » ;) ) alors j’aimerais bien rencontrer Bill et Leslie!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s