thalassoblog

Un rêve , une famille, un projet…

OUF !!!! Du vent dans la Chesapeake et le calme dans la Delaware: en route jusqu’à Cape May

2 Commentaires

2 mai au 10 mai 2017

La Chesapeake, une si belle baie, mais avec de si grand vents du nord-ouest.…

Il semble que mère nature n’a pas la clémence de nous la rendre facile ces jours-ci !!!

En parlant aux locaux, le printemps se fait attendre dans le coin. Les températures sont anormalement basses pour cette période de l’année, en moyenne de 10 degrés. Sur l’eau, bien entendu cela se fait ressentir pour tous. Nous n’avons pas le confort d’une maison, le bateau devient vite humide. Nous sommes en vacances donc il faut prendre ça cool, mais c’est noté pour la prochaine fois, nous allons planifier l’itinéraire autrement .

Notre plan à partir de Norfolk était de prendre la mer pour nous rendre jusqu’à Cape May directement. Nous avons le désir d’aller passer une semaine là-bas pour profiter de l’endroit qui a vu nos petits garçons alors qu’ils étaient encore des bouts-de-chou. Cape May et sa plage, ses petites boutiques, son centre-ville piétonnier et se promener sur le boardwalk de Wildwood.

Mais c’est ça, mère nature fait souffler le vent un peu trop fort ces jours-ci et nous oblige à changer nos plans. Adaptation, un voyage demande toujours de s’adapter et c’est bien correct de même!! Nous poursuivons donc notre route dans la baie de Chesapeake.

Mais comme je vous dis, le front froid se fait sentir aussi dans la Chesapeake qui est peu profonde, par des vents de 25-30 noeuds et des courtes d’environ 1 mètre et demi. Ouais. Premier arrêt Hampton. Ensuite, après seulement quelques heures dans la baie à nous faire un peu trop cogner à notre goût, on regarde la météo des prochains jours et nous considérons qu’il vente beaucoup trop pour de la plaisance (30 noeuds) ! Nous décidons d’attendre un 3 jours dans une petite baie tranquille et bien protégée (Horn Harbor) dans la Great Wicomino River. Jeux de société et films en famille, école pour les deux garçons. Il y aura un autre arrêt à Solomon Island…avec tout cela, il nous aura fallu une semaine pour atteindre Annapolis.

IMG_1626

*Le bordel dans Thalasso dans les vagues de la Chesapeake ! Tout tombe partout !!*

La semaine prévue à Cape May vient définitivement de prendre le bord, ce sera une journée ou deux tout au plus …

Nous passons un après-midi à Annapolis, nous nous régalons de fudge en prévoyant le comparer avec celui de Cape May. Les enfants nous trouvent très cool de faire des dégustations de fudge !!! Pour la première fois depuis septembre dernier a tête me tourne à terre lorsque je suis attablée au resto pour le souper, effet des vagues des derniers jours.

IMG_1153

Annapolis, toujours une ville aussi magnifique, nous reviendrons.

Départ d’Annapolis le lendemain matin, les vents ont beaucoup baissé, c’est calme et agréable. Profitons-en ! Ce matin là, nous quittons donc à 4h45 du matin (vous avez bien lu) en nous disant que nous verrons bien en chemin jusqu’où nous pouvons nous rendre.

Le plan initial est d’arrêter à Chesapeake City (dans le canal C&D qui relie la baie de Chesapeake à la baie du Delaware) et le plan #2 est de descendre la baie du Delaware si les vents sont tombés. Cette deuxième grande baie (celle du Delaware) est peu intéressante côté paysage. On y voit une usine nucléaire qui ressemble à celle de l’émission des Simpson et un phare. C’est une baie avec beaucoup de courant, peu profonde (comme la baie de Chesapeake) et avec peu de lieux d’ancrages. L’idéal est de la faire lorsqu’il y a peu de vent et avec le courant qui nous pousse dans la direction où nous voulons aller. Nous relisons bien les conseils de Luc Bernuy dans son livre sur l’intracostal.

Finalement, comme tout va super bien, nous décidons de continuer jusqu’au bout de la baie du Delaware, peut-être Cape May.

18 heures après notre départ, nous arrivons à Cape May de nuit. Nous ancrons le bateau à 23h30 devant le poste de la Coast Guard. Dodo bien mérité, un stress pour moi à la barre en arrivant à Cape May, car deux bateaux commerciaux entraient dans le inlet en même temps que nous.

Je retiens de la baie du Delaware le magnifique coucher du soleil qu’elle ma offert. Alors que j’étais à la barre, j’ai vu la lune se lever dans un paysage pastel devant Thalasso et derrière nous le soleil se coucher avec un orangé de feu. Je me suis trouvé chanceuse d’être là, malgré la fatigue accumulée des derniers jours. LA VIE EST SI BELLE !!!

IMG_1658

*Lever de la lune dans un ciel pastel à l’avant de Thalasso…

IMG_1659

*Coucher du soleil à l’arrière de Thalasso dans la Delaware

Sur le chemin du retour, nous travaillons fort en alternant l’école, la voile, les visites à terre, les navigations pour arriver à destination…Mes larmes coulent souvent. Trop.  Vraiment heureuse et triste en même temps…Je suis fière de ce que nous avons accompli, fière de ma famille, si heureuse d’avoir réalisé en partie mon rêve de vivre sur un voilier. Il m’a parfois semblé si lointain ce rêve, si difficile à atteindre, peu de gens croyaient que nous allions y arriver et réellement partir… Et là, ça sent la fin. J’en aurais pris plus, plus longtemps, plus d’îles, plus de destinations, plus de plongée… Ce qui me console, c’est de sentir que ma tribu est avec moi. Ils me rassurent en me disant qu’il va y avoir plusieurs autres voyages. Comme dirait mon grand Isaac, du haut de ses 12 ans, il faut revenir pour pouvoir mieux repartir un jour !!!

Josée

Publicités

Auteur : josee16

Mère de 3 enfants, avocate et rêveuse ... Ce blog est la pour vous raconter l'histoire de notre voyage sur Thalasso...une histoire sans prétention qui découle du désir plus fort que tout de réaliser ses rêves !!! Il nous aura fallu 20 ans, de l'amour & 3 petits mousses pour enfin décider qu'il était venu le temps pour nous de réaliser ce projet avec tous les petits et plus grands défis que cela comporte pour notre famille !! Lisez nos capsules de bonheur, inspirez-vous pour créer votre propre magie dans votre vie ! Au plaisir xxx

2 réflexions sur “OUF !!!! Du vent dans la Chesapeake et le calme dans la Delaware: en route jusqu’à Cape May

  1. On sent un début de « retour »…
    Nous, en plus de vous lire, notre hâte de vous revoir est un peu comparable à la grosseur des vagues: haute et intense…
    On vous attend!
    Papy

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s