thalassoblog

Un rêve , une famille, un projet…

À l’ancre entre la Statue de la liberté et Ellis Island !

1 commentaire

IMG_1230

*Derrière Thalasso : Ellis Island et Manhattan, la statue de la liberté est à droite, mais pas sur la photo…

16 mai 2017

Chère New York,

Ce matin, le 16 mai, le vent a terminé de souffler fort donc nous quittons enfin notre mouillage des derniers jours (Sandy Hook) pour venir à ta rencontre.

C’est la deuxième fois que nous prenons le temps d’arrêter ici avec Thalasso.

Je me rappelle que la première fois, c’était en octobre dernier, alors que nous étions en route vers de nouveaux horizons. Tu te souviens, nous étions tellement excités par toutes les nouveautés que nos yeux voyaient ! Cette fois, nous sommes sur le chemin du retour, le retour vers la « maison » dans le sens traditionnel du mot, parce qu’il faut expliquer que notre « maison », depuis 9 mois, elle navigue et se déplace avec nous, c’est notre voilier. Parfois, il arrive que nous nous y sentions un peu à l’étroit, souvent ça devient le bordel, mais c’est chez nous !!! J’imagine que nous allons sûrement apprécier « l’autre maison », celle avec des murs et de la brique, celle qui nous attend – que nous allons apprécier marcher à nouveau sur le terrain et avoir un vrai grand garde-manger, mais sais-tu quoi ? On l’savait déjà t’sé, mais il faut bien partir vivre sur un voilier pour réaliser qu’au fond, ce qui fait qu’on aime notre chez nous, ce n’est pas tant le bâtiment comme tel – que ce soit un voilier, une roulotte, une grange, bof…- mais ce qu’on y vit et avec qui on le vit. Le « chez-soi » peut prendre différentes formes et s’adapte à chacune des familles. Ce n’est pas tant la « maison » que nous avons envie de voir, mais surtout la famille, les amis de la rue et les autres plus loin, la petite bibliothèque de l’école, le parc, bref notre petit monde !

Nous avons choisi d’aller nous ancrer directement à côté de la Statue de la liberté. Il fait beau. Le trajet en voilier nous prend environ 2 heures 30 avec la marée qui nous pousse.

En route, nous passons pour une dernière fois devant le « inlet », celui qui nous a vu sortir en mer pour la première fois en octobre dernier et y revenir il y a quelques jours.

Bientôt l’eau deviendra douce, bientôt notre bateau n’aura plus de mât, le temps de passer les écluses, bientôt …

Nous arrivons et nous déposons l’ancre tout juste à côté de la Statue de la liberté.

Magique et irréel.

Même si ce n’est pas un ancrage très protégé et confortable puisqu’il y a un roulis qui fait balloter continuellement Thalasso de droite à gauche en raison du traffic maritime, comme nous sommes à un endroit spécial, personne ne se plaint !

Nous avons fait le tour de la Statue en dinghy, mais nous ne pouvons nous amarrer au quai, seuls les ferry sont autorisés et la Coast Guard surveille les lieux de façon attentive, nous ne pouvons pas dépasser les bouées blanches. Ils sont assez imposants avec leurs carabines sur le pont de leur bateau…Nous sommes dociles ! Même chose pour Ellis Island. Nous traversons et allons voir le pont de Brooklyn. Dans notre petit dinghy c’est un peu costaud cette idée de traverser, mais nous sommes prudents et assez près pour l’apprécier. Ce soir là, les garçons se couchent tard et admirent la ville illuminée au loin en pensant à leurs futures journées à Manhattan.

IMG_1257

*photo prise par Isaac à partir du pont de Thalasso

Thalasso entre la Statue de la Liberté et Ellis Island.

D’une part le symbole de la liberté, celle d’être qui nous sommes, sans jugement. La liberté de parole, d’expression, la liberté de nos mouvements et de nos choix. Nous sommes chanceux de pouvoir vivre en toute liberté dans une société démocratique. Ce voyage m’a appris que je veux être libre ensemble, avec les miens, choisir de vivre ce que j’ai envie de réaliser, choisir ce qui me fait vibrer. Il n’y a pas de raison d’avoir peur de faire les choses différemment même si ceci implique parfois d’aller au-delà, de suivre son intuition. Chacun ses choix, chacun son chemin, à son image. Il n’y a pas qu’une seule façon d’élever sa famille dans le bonheur.

D’autre part, Ellis Island, symbole de l’espoir, celui d’une vie meilleure… Près de 12 millions d’américains sont passés par Ellis Island. La moitié de la population américaine y a ses origines. Je ne peux m’empêcher de penser à ces immigrants qui, depuis leur départ, de l’autre côté de l’océan Atlantique, jusqu’à leur arrivée dans le nouveau continent, ont vécu d’espoir. Il leur a fallu beaucoup de courage pour choisir de tout laisser derrière et de se bâtir une nouvelle vie. Le chemin n’a pas dû être facile: traverser l’océan, affronter les tempêtes dans des conditions difficiles, les maladies à bord…Il fallait avoir la foi, y croire. L’espoir est là, dans chaque être humain; l’espoir d’être heureux, d’être avec les siens, d’être en meilleure santé, d’avoir de nouveaux rêves,…tout cela probablement our nous orienter, jour après jour, vers une meilleure version de nous-même.

Devant nous, Manhattan: la vibrante, la pétillante, cette ville multiculturelle qui se vante de ne jamais dormir…

Bonne nuit New York  et à demain !

Josée

*La statue de la liberté & Ellis Island

Publicités

Auteur : josee16

Mère de 3 enfants, avocate et rêveuse ... Ce blog est la pour vous raconter l'histoire de notre voyage sur Thalasso...une histoire sans prétention qui découle du désir plus fort que tout de réaliser ses rêves !!! Il nous aura fallu 20 ans, de l'amour & 3 petits mousses pour enfin décider qu'il était venu le temps pour nous de réaliser ce projet avec tous les petits et plus grands défis que cela comporte pour notre famille !! Lisez nos capsules de bonheur, inspirez-vous pour créer votre propre magie dans votre vie ! Au plaisir xxx

Une réflexion sur “À l’ancre entre la Statue de la liberté et Ellis Island !

  1. La maison est là où est la famille… tout a fait vrai ma belle amie. Le retour à la maison familliale n’est pas synonyme de fin de liberté non plus. C’est un nouvel ancrage où de nouveaux projets, ,nouveaux rêves se construiront. Le temps d’une pause avant le début d’une nouvelle aventure… que ce soit l’écriture de vos aventures ou un livre pour enfant, un nouveau voyage en voilier ou une visite en Jordanie, vous avez le vent dans les voiles pour aller au-delà de vos envies, passions et rêves. Bisous à vous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s